The deconfinement is here. FINALLY! Will everything go back to the way it was before in our lives, in every company? Or are we actually going to transform society and our businesses?

Our organizations and our lives have adapted at a speed that no one would have thought possible: teleworking in a few days for companies; closure of hotels, restaurants, place of culture in 24 hours; reorientation of perfume production towards the production of gels, textiles for masks or industry for respirators; and all of us confined.

However, to adapt is not to transform. S’adapter permet de passer un cap conjoncturel. Les fermetures ne feront pas revenir les clients et le confinement ne fait qu’aplatir la courbe.

Pour faire face de manière pérenne, les entreprises et les organisations ont besoin de se transformer. Certaines tendances commencent à se dévoiler comme le télétravail qui redessinera les relations et le management. Mais au-delà des difficultés financières, les organisations qui se développeront demain seront celles qui auront su se transformer. Pour cet objectif, quatre axes me semblent essentiels :

  • Meaning : face aux incertitudes, plus que jamais les collaborateurs auront besoin de sens pour retrouver le chemin du travail et les clients pour choisir une offre.
  • The agility : devant des scénarios jamais écrits d’avance, ce sont les organisations réellement agiles qui gagneront demain et sauront développer les nouveaux services ou réorienter leurs offres suffisamment vite.
  • The collaboration : la transformation ne pourra se faire qu’en impliquant l’ensemble des parties prenantes, les employés et les clients.
  • Digitization : la distanciation accélère la digitalisation et seules les entreprises prêtes pourront affronter les défis de demain.

J’aurai l’occasion de revenir au cours des prochaines semaines sur chacun de ses axes, leur sens et application pour transformer les organisations.

Et vous qu’en pensez-vous? On en parle?